Le 1er quartier de lune de Novembre

Linou et TomTout à coup il fait froid, et le vent souffle, emmenant les feuilles. Le Bois-du-Milan et le Bois-des-Trois-Corneilles ont rouillé presque entièrement (sauf les pins et les sapins). Déjà, dans le jardin, le vieux cerisier a perdu toutes ses feuilles.

« Décidément il fait trop froid ! » Forficula, la femelle perce-oreille, qui avait échappé de justesse au Grand, a réussi à sortir de la maison-rocher. Et voilà qu’il fait trop frisquet… Contre le mur de la maison, Forficula se creuse un abri dans la terre. Elle va passer l’hiver ici, au chaud, juste sous la surface du sol. Bonne nuit les amis.

Un peu plus loin sous la terre, il y en a une qui ne chôme pas. C’est Robusta, la taupe, qui continue ses travaux de terrassement. Autour de son nouveau nid, elle a creusé d’autres galeries et elle est en train de donner de grands coups de boutoir pour pousser un amas de terre à l’extérieur. Effrayés par ce tremblement de terre, de pauvres vers de terre se sauvent vers la surface, croyant se mettre à l’abri du monstre. Peine perdue. C’est Linou le merle qui les cueille, car il connaît la musique…

Billet publié dans Actualités, Chroniques du jardin
Mot(s)-clef(s) , , ,

Les commentaires sont fermés.