Dihanna la salamandre

Pas croyab’ !

Pour sauver ma peau…
… j’ai justement sous la peau une multitude de glandes qui sécrètent une fine couche empoisonnée, une neurotoxine qui provoque brûlures et contractions des muscles chez l’imprudent qui aura essayé de se saisir de moi ! Grâce à cette protection efficace, je n’ai pas besoin de me déplacer rapidement…

Pendant les Froids Temps : dodo !
Lorsque la température baisse, je rejoins mes quartiers d’hiver : un vieux puits, une galerie abandonnée et même une cave. Là, j’hiberne bien tranquillement jusqu’à ce que les températures remontent !

À chaque âge son savoir-faire…
Quand je suis encore une larve, je vis dans l’eau, et je respire grâce à mes branchies. Mais après ma métamorphose, je ne peux plus survivre dans le milieu aquatique (je ne sais plus nager et je me noierais !). Je vis alors dans des lieux humides, près des sources, mais pas question de faire un plongeon…

Je vous parais bien étrange, n’est-ce pas ? Comme je vous comprends…

Avec ma démarche lente et lourdaude, avec mes pattes torses et mes grands yeux bruns qui vous fixent, ma peau noire et orange, luisante comme du plastique, je semble sortir d’un autre monde. Et c’est vrai que je vis en paria, en marge des autres… dans des recoins humides, ou près des rivières et des fontaines… À cause de ma peau toxique, je suis une intouchable, rejetée par beaucoup, évitée par tous… Mais est-ce ma faute ? S’il vous plaît, ne me jetez pas la pierre, ne vous méfiez pas tant… N’est-il pas vrai que les salamandres ont toujours été amies des fades ?

Vous voulez mes papiers ?

Nom, qualité : Dihanna, salamandre commune ou salamandra salamandra
Classe
: amphibien – Ordre : caudata – Famille : salamandridae
Régime : Je me nourris de petits invertébrés, comme des cloportes, ou des limaces, mais j’aime aussi beaucoup croquer les araignées.
Âge : J’atteins facilement 20 ans d’âge… mais j’en connais qui sont allées jusqu’à 50 ans (en captivité) !
Mensurations : Je mesure environ 20 cm (mais vous pouvez rencontrer des copains à moi qui font aisément leurs 25 centimètres).
Poids
: Les salamandres pèsent environ 40 grammes, mais, bien nourries ou avec des bébés larves dans leur ventre, elles peuvent peser jusqu’à 55 g et plus.
Habitat
: Dans la journée, j’aime bien me cacher dans des endroits humides, sous des pierres, ou des écorces un peu pourries. On me trouve aussi dans les regards de compteurs d’eau, ou dans les cavités humides, près des sources ou des fontaines.
Rythme
: Je suis un animal nocturne, mais on peut m’apercevoir de jour, après de fortes pluies, ou lorsque le temps est humide et tiède.
Sens
: Je vois très bien de jour comme de nuit, ce qui me permet de retrouver mon chemin et d’attraper mes proies même lorsqu’il fait très sombre.
Reproduction
: Nous, les salamandres, nous nous accouplons seulement hors de l’eau. Ensuite, des bébés larves grandissent dans le ventre de la dame salamandre pendant environ neuf mois. La maman donne alors naissance à une trentaine de larves (qui ressemblent à de gros têtards avec de petites pattes) dans une source calme, une flaque ou un ruisseau forestier. Au bout de quelques mois, les larves se métamorphosent et de nouvelles salamandres sortent de l’eau.
Signes particuliers
: Ma peau luisante, noire comme le jais, et mes taches jaunes ou orange vif, qui ne sont pas tout à fait les mêmes d’un individu à l’autre.

Les commentaires sont fermés.