Robusta la taupe

Pas croyab’ !

10 fois mon poids !
Quand il s’agit de déblayer la terre creusée, et de la pousser dehors à la verticale par ces sortes de cheminées que sont les taupinières, je peux porter jusqu’à 10 fois mon poids de gravats !

Un petit frigo
Quand arrivent les Froids Temps, les vers de terre ne circulent plus dans la terre gelée… Alors, nous les taupes, on fait une réserve en prévision. Dans une cavité, on peut accumuler plusieurs centaines de vers de terre, plongés dans un état léthargique par un bon coup de dent… Il ne reste plus qu’à se servir !

Un nid-cocon
Bien à l’abri sous la terre, dans une cavité que j’ai garnie de feuilles et de tous les matériaux confortables que j’ai pu trouver à la sortie de mes cheminées, il y a mon nid-cocon. Plusieurs galeries y mènent, et il y a même une galerie de fuite, sous le sol de ma chambre. En cas de danger, je me laisse tomber dedans !

Robusta la taupeChaud devant ! Dans mon labyrinthe souterrain, je fonce comme un bulldozer, emportant sur mon passage le moindre ver de terre. Avec mes puissantes pattes-pelles, j’ai creusé sous le jardin un vaste réseau de boyaux très compliqué. Mes talents d’excavatrice se sont révélés bien pratiques : tenez, le Cachsoutair des Granmanitous, c’est moi ! Et pour Tom Patate aussi, j’ai foré quelques tunnels, ou plutôt… des passages secrets… Car, n’en doutez pas, jeunes amis, ce jardin est une jungle.
Et dans la jungle, il vaut mieux manger… qu’être mangé.

Vous voulez mes papiers ?

Nom, qualité : Robusta, taupe d’Europe ou talpa europaea
Classe : mammifères – Ordre : insectivores – Famille : talpidés
Régime : Vers blancs, vers taupins, courtilières, lombrics, cochenilles, larves de hannetons, limaces…
Âge : Avouons-le, je suis une vieille taupe ! 15 ans que je creuse des galeries. Et je ne prendrai pas ma retraite avant 20 ans !
Mensurations : Je fais 15 cm de long, mais le gros Biscotto mon voisin en fait 20…
Poids : De 120 à 140 g. Moi, c’est 130 g et le gros Biscotto, qui est exceptionnel, c’est 145 g !
Habitat : Nous les taupes, nous aimons creuser sous les prés et les pâtures à vaches, et les forêts de feuillus, là où les vers de terre sont nombreux, et où le sol est praticable…
Rythme : Sous la terre, y’a des horaires ! Je fais les 4/4 : 4 heures de terrassement, puis 4 heures de dodo dans mon nid-cocon, et rebelote ! De jour comme de nuit…
Sens : Je ne vois pas très bien, mais j’entends parfaitement et j’ai un odorat super puissant, pour repérer les vers de terre dans plusieurs centimètres de terre ! J’ai aussi un sens tactile très développé, grâce à mes vibrisses (moustaches) et mon organe d’Eimer (petites cellules ultrasensibles de mon museau)…
Reproduction : Chaque année, j’ai 4 à 6 petits, que j’allaite pendant 1 lune et demie (6 semaines). Ils quittent le nid au bout de 2 lunes (2 mois) et après débrouillez-vous !
Signes particuliers : Mes pattes-pelles antérieures, conçues spécialement pour le terrassement ; ma queue en perche de tramway, qui, dressée, me permet de toujours garder le contact avec le plafond de mes galeries…

Les commentaires sont fermés.